atelier d′architecture environnementale
 

éco-quartiers, approche environnementale de l’urbanisme, écologie de la ville

 
Accueil du site > Réalisations > Etudes urbaines > Eco-quartier d’Amblainvill
Atelier

Démarche

Eco-nouvelle

Partenaires

Réalisations


  > Eco-quartier d’Amblainville, concours
  Eco-quartier d’Amblainville, concours  
   
 

Le projet présenté s’appuie sur plusieurs thèmes visant à développer un concept d’éco-quartier rural tant sur les aménagements urbains et paysagers que sur les solutions architecturales

 
 

Le projet présenté s’appuie sur plusieurs thèmes visant à développer un concept d’éco-quartier rural tant sur les aménagements urbains et paysagers que sur les solutions architecturales :

Patrimoine / valoriser le patrimoine naturel et bâti existant (murs, ruelles, cheminements, traces historiques, extensions boisées de la forêt, solution traditionnelle pour la gestion de l’eau, etc.)

Mixité / développer la mixité des fonctions : proximité de lieux de travail et de logements, centralité des équipements et des services (commerces), espaces de coworking,

Genius Loci / programmer une architecture respectueuse du lieu (intégration par la végétation, ouvertures visuelles vers le centre-bourg, construction avec des matériaux locaux, architecture solaire, etc.)

Ruralité / développer des modes constructifs et des jardins issus du lieu. Renforcer l’identité du lieu en s’appuyant sur son histoire

Eau / favoriser une gestion intégrée des eaux de pluie (toitures végétalisées, sols perméables, noues et mares, etc.) et utiliser l’eau comme élément constitutif du quartier

Ecologie / favoriser les continuités écologiques depuis les espaces de biodiversité existants, préserver des zones d’agriculture locale (production agricole ou maraîchère à usage local), diversifier les aménagements paysagers à partir des usages et de l’eau

Soleil / appliquer le bioclimatisme à tous les projets en privilégiant les expositions sud ou un ensoleillement maximal avec des doubles expositions est-ouest

Energie / favoriser une gestion locale de l’énergie : limiter les besoins par des bâtiments passifs ou basse énergie, production locale d’énergie par biomasse ou autre, rechercher l’autonomie énergétique

Mobilité / réduire l’usage de la voiture : favoriser les circulations douces, limiter l’emprise de la voiture sur les parcelles, hiérarchiser les voies Participation / faire participer les habitants : participation selon les échelles de projet avec les principes du pattern language, participation à la conception sous forme d’ateliers d’urbanisme, participation à leur propre habitat par la mise en place d’éco-habitats participatifs

Pluridisciplinarité / favoriser les interventions d’artistes sur paysage (Eco-land’art) et travailler en équipe pluridisciplinaire associant jardiniers, écologues, thermiciens, urbanistes, artistes, familles, pédagogues, etc. Parcours résidentiel / proposer une offre diversifiée de logements pour répondre aux besoins tout au long de la vie.

Architecture écologique / modes constructifs respectueux de l’environnement et/ou issus de filières locales, architecture diversifiée dans ses approches, ses formes, etc.

Inventivité financière / recherche de modes de financement complémentaires pour les projets innovants ou très performants, veille sur la mise en place de fonds spécifiques à l’habitat participatif ou à l’architecture écologique, équilibre financier dans le phasage entre des projets collectifs ou intermédiaires et des ensembles de maisons individuelles groupées.

Etude réalisée en 2013-2014 en partenariat avec SAGACITE et OCTOBRE ENVIRONNEMENT

 
     
   
     
  Dans la même rubrique  
  Extension de la porte multi-modale de l’Aa
Eco-quartier d’Amblainville, concours
La Sentinelle orientations pour le centre-ville
 
Vivarchi / Yannick Champain / Atelier d'Architecture Environnementale / La Ferté-Milon / T (0033)-3 23 72 37 31  /  contact@vivarchi.com
Plan du site | SPIP | Newletter OK