atelier d′architecture environnementale
 

éco-quartiers, approche environnementale de l’urbanisme, écologie de la ville

 
Accueil du site > Réalisations > Etudes urbaines > La Sentinelle orientation
Atelier

Démarche

Eco-nouvelle

Partenaires

Réalisations


  > La Sentinelle orientations pour le centre-ville
  La Sentinelle orientations pour le centre-ville  
   
 

L’étude pour la ville de La Sentinelle comporte un diagnostic urbain et paysager, une programmation des équipements communaux, des propositions d’orientations et des fiches actions sur des projets ciblés

 
 

La ville de La Sentinelle s’est développée à partir de l’ouverte de la 1e fosse en 1818. La commune s’est développée autour des fosses de la Vedette, de la Pauline et Demazière dont les activités ont perduré après la fermeture de La Sentinelle et ont contribué à l’expansion des zones habitées : coron Demézières (partiellement détruit depuis la construction de l’autoroute), cité Ernest, coron de la Vedette, habitations groupées le long des voies.

L’activité de la mine a cessé en 1830 et le puits a été scellé en 1852. Le bâtiment qui abritait le chevalement, construit en 1825, a été transformé en chapelle en 1848 et les bâtiments adjacents ont été aménagés pour le logement du vicaire et une école en 1852. Les bras du transept furent construits en 1899.

La ville a ensuite connu plusieurs périodes d’expansion après la fermeture des fosses : début 20e s., nouveaux quartiers d’habitation de la reconstruction après la 2de guerre mondiale, quartiers pavillonnaires des années 1970 puis 1980 à 2000.

L’église Ste Barbe est classée au titre des monuments historiques en 2009. Les façades et toitures du coron de l’Eglise sont inscrites à l’ISMH en 2009. La fosse de La Sentinelle, le coron Carré et le dispensaire de secours minier sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco en 2012.

L’étude urbaine survient alors qu’un nouveau quartier est projeté en périphérie à proximité d’une station de tramway. Les orientations proposées visent à relier ces quartiers périphériques au centre-bourg et ainsi à le renforcer. Un diagnostic sur les équipements communaux permet d’évaluer ce qui peut être conservé et ce qui doit être déplacé ou modifié, tout en respectant un schéma urbain cohérent tant du point de vue des circulations et des transports que des redéfinitions des fonctions, de la densification par les dents creuses et de l’équilibre des espaces urbains et privés.

Etude réalisée en 2014 en partenariat avec OMNIBUS et SAGACITE

 
     
   
     
  Dans la même rubrique  
  Extension de la porte multi-modale de l’Aa
Eco-quartier d’Amblainville, concours
La Sentinelle orientations pour le centre-ville
 
Vivarchi / Yannick Champain / Atelier d'Architecture Environnementale / La Ferté-Milon / T (0033)-3 23 72 37 31  /  contact@vivarchi.com
Plan du site | SPIP | Newletter OK