atelier d′architecture environnementale
 

Pour une architecture qui renforce la relation de l’être humain avec son environnement L’atelier poursuit une démarche et une réflexion sur l’architecture écologique en abordant plusieurs aspects et plusieurs échelles : la relation au site, la conception bioclimatique, la relation de l’habitant avec l’enveloppe bâtie, la construction d’une coopération entre l’architecte et le maître d’ouvrage qui permette la réalisation d’une architecture durable, la santé, etc.

 
Accueil du site > Démarche > Pollutions électromagnétiq
Atelier

Démarche

Eco-nouvelle

Partenaires

Réalisations


  > Pollutions électromagnétiques
  Pollutions électromagnétiques  
   
 

Les champs élelectromagnétiques artificiels ont envahi nos espaces extérieurs et intérieurs avec des risques sanitaires liés au temps d’exposition et à l’intensité.

 
 

Les champs électriques et magnétiques sont provoqués par l’installation et la distribution de l’électricité
- Les champs électriques dépendent de la tension E = V/m
- Les champs magnétiques dépendent de l’intensité B = μT ou mG

Champs électriques
- La mise sous tension d’un conducteur crée un champ électrique
- Ce champ se mesure en volts par mètre (V/m)
- Le champ électrique peut exister même lorsque un appareil électrique est éteint
- L’intensité du champ diminue lorsque la distance à la source augmente
- La plupart des matériaux de construction protègent un peu contre les champs électriques

Champs magnétiques
- Le passage d’un courant électrique crée un champ magnétique
- Ce champ se mesure en ampères par mètre ( A/m). Lorsqu’on étudie les champs électromagnétiques on utilise plus volontiers une autre grandeur, la densité de flux magnétique, qui s’exprime en milli-ou microteslas (mT ou μT).
- Dès que l’on allume un appareil électrique et que le courant passe, un champ magnétique apparaît.
- L’intensité du champ diminue lorsque la distance à la source augmente.
- La plupart des matériaux courants sont incapables de réduire l’intensité d’un champ magnétique.

Les hyper-fréquences ont pour sources extérieures les antennes relais, les émetteurs de télévision, les radars et pour sources domestiques la téléphonie mobile, le téléphone sur base DECT, la Wi-Fi, les fours à micro-ondes.

Elles sont mesurées en MHz

- L’éloignement d’une antenne relais recommandé est de 200 m (l’éducation nationale en France recommande 100 m)
- L’émission des antennes relais est plus forte horizontalement
- Les HF sont atténuées par les murs
- Une base DECT émet continuellement

Résumé des limites d’exposition recommandées pour une exposition permanente par divers organismes et pays

Risques pour la santé sources associations CRIIREM, PRIARTEM, Roger Santini, Pierre le Ruz

CEM

- Baisse de la sécrétion de mélatonine, baisse des défenses immunitaires
- Troubles neuro-végétatifs du sommeil
- Risques aggravés de cancers

HF

- Fatigue, maux de tête, sommeil perturbé, tendance dépressive, difficultés de concentration
- Perméabilité de la barrière hémato-encéphalique
- Risques de tumeurs au cerveau (effets thermiques)
- Atteintes du nerf auditif et du nerf optique
- Risques de cancers particulièrement risque de lymphomes
- Mélanome de la peau

Pour plus d’informations et l’actualité sur les champs électromagnétiques et les hyperfréquences, consulter le site (http://www.next-up.org)

 
     
   
     
  Dans la même rubrique  
  Rôle de l’architecte écoconcepteur aux différentes phases du projet / The role of an ecological architect at different phases of a project
Architecture et urbanisme bioclimatique / Architecture and Climate-Friendly-Passive Town-Planning
L’architecture expression vivante du corps humain / Architecture an expression of the human body
Pollutions électromagnétiques
Ruralité et architecture écologique
Relation au site / Relationship to the site
Le cycle de vie des bâtiments
Etre avec
Rythmes futurs
 
Vivarchi / Yannick Champain / Atelier d'Architecture Environnementale / La Ferté-Milon / T (0033)-3 23 72 37 31  /  contact@vivarchi.com
Plan du site | SPIP | Newletter OK